French

Après avoir facilité les licenciements (loi Travail), le gouvernement Macron s’en prend aux chômeurs à travers une nouvelle réforme de l’assurance chômage. Les « négociations » avec les syndicats devraient s’achever mi-février. L’adoption de la loi est prévue pour cet été.

Le 20 janvier, l’armée turque a engagé une offensive contre les Kurdes des Forces Démocratiques Syriennes (FDS), dans la région d’Afrin (nord-est de la Syrie). Pendant la guerre civile syrienne, les FDS ont pris le contrôle de presque toute la frontière turco-syrienne. C’est ce que ne pouvait accepter le gouvernement turc d’Erdogan, qui livre une guerre féroce aux Kurdes de Turquie.

Les Vénézuéliens sont confrontés à une situation économique qui s’est dramatiquement détériorée durant Noël. Les problèmes déjà présents ont empiré: les prix se sont envolés hors de tout contrôle, le système de transport s’est effondré, et les pénuries (de nourriture, de combustible, et de cash) s’accentuent, menant à des manifestations disperses et à des pillages.

En décembre, les Argentins ont déferlé dans les rues pour dénoncer le projet de contre-réforme des retraites. En réaction à ces manifestations de masse, le gouvernement de droite de Mauricio Macri a lancé une campagne de répression brutale et une vague d'arrestations dirigées contre les organisations et les militants de gauche. Des membres du Partido Obrero(Parti Ouvrier) ont été arrêtés, et plusieurs militants d'autres organisations (dont des députés de l'opposition) ont été mis en examen. La Tendance Marxiste Internationale tient à exprimer sa solidarité avec ces

...

Ces deux dernières semaines, des vagues de protestations héroïques se sont rapidement propagées dans les villes et villages iraniens. Il s’agissait d’une éruption spontanée de rage de la part des jeunes de la classe moyenne inférieure et ouvrière contre la pauvreté, la hausse des prix et la misère, ainsi que contre la richesse et la corruption de l’élite iranienne – en particulier de l’establishment clérical. On estime que 21 personnes ont été tuées dans les manifestations jusqu’ à maintenant et que plus de 1 700 ont été arrêtées. Immédiatement, les dirigeants occidentaux, de Washington à Londres, se sont levés en cœur pour défendre les droits de l’Homme du peuple iranien.

Au cours de la dernière semaine, nous avons assisté en Iran aux manifestations les plus répandues depuis la Révolution de 1979. Bien que le mouvement soit de plus petite taille que le mouvement vert de 2009, il s’est propagé beaucoup plus loin que les régions urbaines et les grandes villes où s’était confiné ce mouvement. Nous assistons à un changement radical qui secoue le régime jusqu’à ses fondements.

En imposant les élections du 21 décembre, en Catalogne, le gouvernement espagnol de Mariano Rajoy voulait infliger une défaite décisive aux indépendantistes. Cette stratégie a échoué. Sur fond de participation record (82 %), le bloc indépendantiste (JuntsxCat, ERC et CUP) a renouvelé sa majorité.

Au premier siècle avant Jésus-Christ, un esclave nommé Spartacus a menacé la puissance de Rome lors d’un soulèvement massif d’esclaves. Le spectacle de ces damnés de la Terre se soulevant les armes à la main et infligeant défaite sur défaite aux armées de la plus grande puissance du monde est un des événements les plus extraordinaires et émouvants de l’histoire.

«Beethoven fut l’ami et le contemporain de la Révolution française, et lui demeura fidèle même à l’époque de la dictature jacobine, lorsque des humanistes aux nerfs fragiles, du type de Schiller, lui tournaient le dos et préféraient détruire des tyrans sur des scènes de théâtres, au moyen d’épées en carton. Beethoven, ce génie plébéien, méprisait fièrement les empereurs, les princes et autres magnats – et c’est le Beethoven que nous aimons pour son optimisme inébranlable, sa tristesse virile, le pathos inspiré de sa lutte et cette volonté d’acier qui lui permettait de saisir le destin à la gorge.» – Igor Stravinsky.

Une guerre unilatérale et silencieuse se déroule en Méditerranée, depuis des années. Non pas une guerre dans le sens traditionnel du terme : ce n'est pas un affrontement entre armées belligérantes ; c’est une guerre que mène le « monde civilisé », fermement retranché sur ses positions, contre des centaines de milliers de civils. Leur seul crime : vouloir désespérément fuir la pauvreté, les conditions de vie insupportables et la destruction de leur pays natal, qui met en péril leur subsistance même. Ils rêvent d'une vie meilleure pour eux et leur famille, en Europe.

Mercredi 6 décembre, le président américain Donald Trump a déclaré qu’il reconnaîtrait officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël. Cela montre la nature réelle des soi-disant pourparlers de paix. Dans un discours prononcé à la Maison-Blanche, Trump a déclaré: «J’ai décidé qu’il était temps de reconnaître officiellement Jérusalem comme la capitale d’Israël. Alors que les précédents présidents en faisaient une promesse de campagne électorale, ils ont échoué à la tenir. Aujourd’hui je tiens cette promesse. Elle marque le début d’une nouvelle approche du conflit entre Israël et les Palestiniens.»

Des élections se sont tenues dimanche 26 novembre 2017 au Honduras. Les premiers résultats donnaient la victoire au candidat de l’opposition Salvador Nasralla, mais, mystérieusement, le candidat nationaliste Juan Orlando Hernández l’a devancé. Une véritable fraude électorale a déclenché la mobilisation populaire la plus importante depuis 2009.

Ce livre de Friedrich Engels, écrit en 1888, est un ouvrage incontournable pour tous ceux qui veulent comprendre ce qu’est la philosophie marxiste. Engels nous montre dans quel contexte elle s’est développée, revient sur les idées du grand philosophe Hegel, traite de l’idéalisme et du matérialisme en philosophie, de la religion, et enfin explique ce qu’est le matérialisme dialectique, pilier de la philosophie marxiste.

Je suis employé chez Amazon.fr depuis cinq ans en « outbound » (production). Et voici ce qui se cache derrière le dernier clic de votre commande, sur le site d’Amazon.

La République proclamée par le Parlement catalan, le 27 octobre dernier, fut mort-née. L'Etat espagnol s'était préparé à l'écraser ; le gouvernement catalan, lui, n'avait aucun plan et aucune stratégie pour la défendre. Pour autant, cela n'a pas marqué la fin du mouvement.

Une guerre unilatérale et silencieuse se déroule en Méditerranée, depuis des années. Non pas une guerre dans le sens traditionnel du terme: ce n'est pas un affrontement entre armées belligérantes; c’est une guerre que mène le monde civilisé», fermement retranché sur ses positions, contre des centaines de milliers de civils. Leur seul crime: vouloir désespérément fuir la pauvreté, les conditions de vie insupportables et la destruction de leur pays natal, qui met en péril leur subsistance même. Ils rêvent d'une vie meilleure pour eux et leur famille, en Europe.

A l’occasion du centenaire de la Révolution russe, nous lui consacrons un article dans chaque numéro de notre journal, en suivant la chronologie.

Après une semaine de voltes-faces, d’indécision et de tentatives de dernière minute de trouver une solution négociée, la République catalane a été déclarée le 27 octobre dernier. Des dizaines de milliers de personnes ont pris la rue pour célébrer l’indépendance à Barcelone et dans d’autres villes catalanes.

450000 personnes (selon la police locale) ont manifesté, hier, dans les rues de Barcelone, et des dizaines de milliers dans d'autres villes de la Catalogne, pour demander la libération des deux Jordis (dirigeants catalans arrêtés pour «sédition») et rejeter la mise en œuvre de l'article155 de la Constitution, annoncée le matin même par le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy.

Join us